Principes et objectifs de la foresterie durable

La Norme d’aménagement forestier SFI 2015-2019 favorise les pratiques de foresterie durable en s’appuyant principalement sur 13 principes et 15 objectifs.

Principes

  1. Foresterie durable
  2. Santé et productivité de la forêt
  3. Protection des ressources hydriques
  4. Protection de la biodiversité
  5. Qualité visuelle et loisir
  6. Protection des sites d’intérêt particulier
  7. Pratiques responsables d’approvisionnement en fibre en Amérique du nord
  8. Respect des lois
  9. Recherche
  10. Formation et éducation
  11. Implication communautaire et responsabilité sociale
  12. Transparence
  13. Amélioration continue

Objectifs

  1. Faire en sorte que les plans d’aménagement forestier prévoient des niveaux de récolte durables à long terme et des mesures pour éviter la conversion des terres forestières à des usages non forestiers.
  2. Assurer la productivité à long terme des forêts, la séquestration de carbone et la conservation des ressources forestières grâce au reboisement rapide, au boisement, à l’usage réduit au minimum des produits chimiques, à la conservation des sols et à la protection des forêts contre les agents destructeurs.
  3. Protéger la qualité de l’eau des rivières, des cours d’eau, des lacs, des terres humides et des autres plans d’eau en respectant ou en dépassant les meilleures pratiques de gestion.
  4. Gérer la qualité et la répartition des habitats fauniques et contribuer à la conservation de la biodiversité en élaborant et en mettant en œuvre des mesures à l’échelle des peuplements et paysages favorisant la diversité des types d’habitats et des stades de succession et la conservation de la flore et de la faune forestières, y compris la faune aquatique, ainsi que les espèces menacées ou en voie de disparition, les forêts à valeur de conservation exceptionnelle, les forêts anciennes et les secteurs de grande importance écologique.
  5. Gérer l’impact visuel des opérations forestières et offrir des possibilités récréatives au public.
  6. Gérer les sites de grande importance géologique ou culturelle d’une manière qui prend en compte leurs qualités particulières.
  7. Réduire au minimum les déchets et voir à une utilisation efficace des ressources en fibre.
  8. Reconnaître et respecter les droits et les connaissances traditionnelles des Autochtones.
  9. Se conformer aux lois et règlements pertinents fédéraux , de la province ou de l’État et de la localité.
  10. Investir dans la recherche, la science et la technologie forestières, sur lesquelles reposent les décisions d’aménagement durable, et accroître la sensibilisation aux incidences du changement climatique sur les forêts, la faune et la biodiversité.
  11. Améliorer la mise en œuvre des pratiques de foresterie durable grâce à des programmes de formation et d’éducation appropriés.
  12. Propager la foresterie durable grâce à la sensibilisation, à l’éducation et à la participation du public et appuyer les efforts des comités de mise en œuvre des normes SFI.
  13. Mettre en œuvre ou participer à la mise en œuvre de l’aménagement forestier durable sur les terres publiques.
  14. Accroître la transparence et faire annuellement rapport des progrès de la conformité avec la norme d’aménagement forestier SFI.
  15. Favoriser l’amélioration continue de la foresterie durable en menant des revues de direction et en surveillant la performance.